Le 20 janvier dernier, la Professional Triathletes Organisation a annoncé leur partenariat avec Crankstart Investments. Grâce à ce partenariat, la Collins Cup aura lieu cette année et offrira une bourse de 2 millions de dollars.

From left to right: Sarah Piampiano, Lionel Sanders, Holly Lawrence, Rachel Joyce, Michael Moritz (Crankstart Investments), Scott DeFelippis, Carrie Lester, Ben Hoffman and Heather Jackson.

C’est quoi la Professional Triathletes Organisation?

La Professional Triathletes Organisation a été fondée en juillet 2015. Cette organisation a tout d’abord eu le nom Pro Triathlon Union, mais le nom a par la suite été changé en 2016 puisque le nom « union » apportait un peu de confusion. 15 triathlètes professionnels faisaient partis du conseil d’administration soient :  Jodie Swallow, Rachel Joyce, Helle Frederiksen, Mirinda Carfrae, Meredith Kessler, Mary Beth Ellis, Angela Naeth, Sebastian Kienle, Pete Jacobs, Dirk Bockel, Dylan McNeice, Tim O’Donnell, James Cunnama, Andreas Dreitz et Scott DeFilippis.

En 2016, cette organisation avait annoncé le projet d’établir une compétition nommée la Collins Cup, soit l’équivalent du Ryder Cup en golf. L’objectif de ce projet était de former des équipes de triathlètes selon leur région et de compétitionner entre eux en accumulant des points pour déterminer qui, entre les États-Unis, l’Europe et le reste du monde, est la meilleure formation.

Le premier évènement de la Collins Cup avait été prévu en 2018 au Challenge Roth, mais l’évènement a été délayé en 2019 et ensuite délayé encore. Donc jusqu’à récemment, d’un regard extérieur il ne s’est pas passé grand-chose avec la Professional Triathletes Organisation. En Septembre 2019 la PTO a approché le groupe Sports Wanda, qui détient Ironman, pour acheter la compagnie Ironman, mais Ironman a refusé de discuter avec PTO. Donc depuis la fondation de cette organisation en 2015, on ne peut pas dire que la PTO a eu un gros impact sur le triathlon. C’est donc avec un peu de doute que certaines personnes ont reçu la nouvelle que la PTO va lancer officiellement la Collins Cup en 2020 avec une bourse de 2 millions de dollars.

C’est quoi la Collins Cup?

La Collins Cup est une compétition internationale avec trois équipes de triathlètes professionnels, soit une équipe États-Unis, Europe et Internationale. Chaque équipe a 12 athlètes dont 6 hommes et 6 femmes et les athlètes sont sélectionnés selon un classement de la PTO. L’évènement cette année aura lieu le 29 et 30 mai à Samorin en Slovaquie. Depuis 2017, le site sportif X-Bionicsphere à Samorin accueille le Challenge Championship, soit un triathlon distance 70.3 avec de grosses bourses afin d’attirer les meilleurs triathlètes au monde et pour faire de la compétition à la compagnie Ironman.

Le format de la course sera différent puisqu’à un intervalle de 10 minutes il y aura un duel à trois entre un athlète de chaque équipe. Durant le vélo et la course à pied les athlètes pourront communiquer avec les capitaines de leur équipe et la discussion sera diffusée durant la couverture en direct de l’évènement. La vitesse et la puissance des athlètes seront aussi dévoilés durant la couverture de l’évènement.

La gagnant de chaque duel remporte 3 points, la deuxième personne 2 points et la troisième personne remporte 1 point. Il y aura également des points remis selon l’écart à la ligne d’arrivée. La distance de la course est une distance standard 70.3, soit 1.9 km de natation, 90 km de vélo et 21.1 km de course à pied et le parcours de Samorin est un parcours très rapide.

Mon opinion sur la Collins Cup

Tout d’abord je crois que c’est très excitant qu’il y ait un nouvel évènement avec un gros budget qui risque d’aborder beaucoup de visibilité pour le sport. Plus de visibilité = plus d’opportunités de commandites pour les triathlètes professionnels. Également, si la couverture en direct de l’évènement est bonne ça risque d’être très intéressant à regarder.

Par contre, l’objectif principal de la PTO est d’aider les triathlètes professionnels et je ne crois pas qu’en permettant seulement à un petit groupe de triathlètes à prendre part à cette compétition que l’on aide réellement les triathlètes professionnels, particulièrement ceux qui en ont le plus besoin, comme les Néo-Pro. En triathlon, il y a une grosse différence de prix entre la première position et la deuxième position et l’écart est encore plus gros avec les positions 3, 4 et 5. Un bon triathlète qui ne fait pas parti du top 10 ou 20 mondial mais qui fait fréquemment des top 5 ou finit à l’occasion sur le podium a de la difficulté à vivre de ce sport, tandis que le top 10 ou 20 mondial peut très bien vivre de ce sport. Avec un évènement comme la Collins Cup on permet d’augmenter encore plus l’écart entre le top 10 mondial avec le top 30 à 100 mondial.

Selon moi, le 2 million aurait pu être mieux investit en augmentant les bourses pour les podiums et les positions 4 à 6. Également, je crois que cet argent aurait pu être investie pour améliorer la couverture médiatique des évènements, ainsi qu’en augmentant le nombre de testing anti-doping. Donc au lieu de mettre toute cet argent dans un évènement qui va bénéficier à seulement quelques athlètes, je pense que cet argent aurait pu être investie plus intelligemment pour aider la majorité des athlètes.

C’est un peu moins sexy pour un commanditaire de subventionner un programme qui vise à aider réellement les athlètes que de jeter son argent sur un seul évènement, mais ça aurait l’avantage d’aider un plus grand nombre d’athlètes et ce pour plusieurs années.

Ce n’est pas la première que l’on voit des triathlons avec des grosses bourses en argent. Par exemple, le triathlon Hy-Vee en 2011 avait une bourse de 1 million de dollar. Cependant, ces évènements avec de grosses bourses ne durent jamais longtemps et n’ont pas d’impact réel et à long terme pour le triathlon professionnel.

Bref, je suis en faveur de la PTO et je crois que c’est important d’avoir une organisation qui tente d’apporter du changement, mais je ne suis pas certain que la Collins Cup (du moins avec le format en ce moment) soit la meilleure option pour le sport en général.

Report error or omission