Il y a beaucoup de choses dans le monde du triathlon cette semaine.

Matthew Sharpe has a new coach.

Le championnat du monde Ironman reporté en Février

Ironman a annoncé que le championnat du monde Ironman était reporté le 6 Février 2021. Cette décision a été prise étant donné l’annulation de la majorité des triathlons prévus cet été dû au COVID-19. À chaque semaine de nouveaux évènements sont annulés ou reportés, il n’est donc pas clair comment les triathlètes pourront se qualifier pour ce championnat du monde. Ce qui est certain, toutefois, c’est que si le championnat du monde Ironman a réellement lieu en Février 2021, on pourra assister à des temps très rapides étant donné la température plus clémente à ce moment de l’année.

Le championnat du monde 70.3 prévu en novembre en Nouvelle-Zélande mais aucune date n’a été annoncé.

Matthew Sharpe change d’entraîneur

Le Canadien et membre de l’équipe nationale Matthew Sharpe a annoncé cette semaine qu’il quittait le groupe d’entraînement de Jono Hall pour se joindre à Lance Watson. Watson est un entraîneur très expérimenté et a notamment entraîné Brent McMahon depuis que celui a 15 ans. Guidé par Watson, McMahon a pris part à deux Jeux olympiques et a eu beaucoup de succès sur les distances 70.3 et 140.6.

Cette décision peut sembler surprenante étant donné que les Jeux Olympiques, reportés en 2021, approchent à grands pas. Généralement, les changements d’entraîneurs se font suite à un gros évènement comme des Jeux Olympiques et non l’année avant cet évènement, mais il est possible que Sharpe ait pris cette décision suite à l’annonce du comité international Olympique de reporter les Jeux Olympiques en 2021. Cette année supplémentaire lui permettra donc de bâtir une bonne relation avec son nouvel entraîneur pour être prêt pour les courses de sélection Olympique.

Matthew Sharpe était le coéquipier d’entraînement de Tyler Mislawchuk et avait joué un rôle de domestique lors de la victoire de Mislawchuk au Test Event à Tokyo l’année dernière. Sharpe a mentionné sur Instagram que son objectif d’aider le Canada à obtenir une médaille d’or n’a pas changé.

La coureuse Mary Cain signe avec Tracksmith

Bien que ce ne soit pas une nouvelle dans le monde du triathlon, je considère que c’est une nouvelle pertinente pour plusieurs raisons. Tout d’abord, l’histoire de Mary Cain a fait du bruit lors de la dernière année après qu’elle ait dénoncé son ancien entraîneur Alberto Salazar pour ses méthodes d’entraînement extrêmes, particulièrement liées à son obsession face au poids de Mary Cain. Après avoir dénoncé cette situation, cette coureuse avec beaucoup de potentiel qui avait toutefois arrêté la compétition, a décidé de reprendre l’entraînement et de faire un retour à la compétition. Elle a récemment annoncé qu’elle a signé un contrat avec la compagnie de vêtements de course à pied Tracksmith. Ce qui est vraiment intéressant, c’est que plutôt que de lui offrir un contrat de commandite avec un montant de base et des bonus associés aux performances, Cain a signé un contrat en tant qu’employé. Elle recevra donc un montant à chaque mois comme tous les employés de cette compagnie, peu importe si elle gagne des courses ou non.

Cela démontre la valeur des athlètes professionnels pour les compagnies à l’extérieur des performances. Bien que les performances des athlètes commandités soient importantes pour les compagnies, de nos jours, les valeurs inculquées par les athlètes, ainsi que la présence médiatique et sur les réseaux sociaux sont aussi très importants.

Je ne serais pas étonné de voir de plus en plus de compagnies signer des ententes similaires avec leurs athlètes. Cela permet de solidifier la relation entre la compagnie et l’athlète et les athlètes bénéficient ainsi de plus de sécurité puisque même s’ils se blessent ou ne performent pas à la hauteur de leurs attentes, ils ont quand même une certaine sécuritaire financière, ce qui est rarement le cas avec les contrats de commandites traditionnels.

Report error or omission