Les trois sources d’énergie qui nous permettent de vivre et de performer sont les glucides, les lipides et les protéines. Les glucides et les lipides nous fournissent de l’énergie pour nous permettre d’effectuer des efforts de différentes intensité, que ce soit marcher, courir ou nager et les protéines sont essentielles pour réparer les bris musculaires et pour nous permettre de récupérer après un effort physique. Mais il semblerait qu’une autre source d’énergie pourrait non seulement être utile pour nous fournir de l’énergie pour un effort physique, mais également pour nous permettre de mieux récupérer : les corps cétoniques.

Mais qu’est-ce qu’un corps cétonique?

Un corps cétonique est une substance produite à partir d’acide gras lorsque notre corps est en état de cétogenèse. Cet état est un état de survie qui permet à notre corps de survivre à une période sans apport en glucides. Une personne qui suit une diète cétogène stricte, soit une diète très riche en gras, faible en protéine et très faible en glucides, va commencer à produire des corps cétoniques pour continuer à vivre et à fonctionner.

Related: Comment devenir une machine à brûler du gras

Il est maintenant possible de supplémenter son alimentation avec des corps cétoniques, sous forme liquide ou en poudre.  La poudre (ketone salts) est un corps cétonique, soit du BHB (beta hydroxybutyrate) lié à un acide aminé ou à un sel minéral (sodium, potassium ou calcium). C’est ce qui permet au corps cétonique d’exister sous forme de poudre. Il suffit de dissoudre la poudre dans de l’eau, de la même façon que l’on consomme de la poudre de protéine ou d’électrolyte. Ce type de supplément de corps cétonique est beaucoup moins dispendieux que sous forme liquide, mais son efficacité est moins certaine. Également il est risqué d’en consommer trop et ce supplément peut causer des troubles d’estomac et de la diarrhée.

Les suppléments de corps cétoniques sous forme liquide (ketone esters) contiennent uniquement des corps cétoniques et ne contient donc pas de sels minéraux ni d’acides aminés. Ils sont attachés par une liaison ester à un précurseur d’un corps cétonique comme du butanediol ou du glycerol. Les études sur les suppléments liquides sont beaucoup plus concluantes que les études effectuées avec les suppléments sous forme de poudre. Ces suppléments sont toutefois beaucoup plus dispendieux. Par exemple, 3 petites bouteilles de 25 grammes de corps cétoniques de la marque HVMN se vendent 99$ américains.

Est-ce que ça fonctionne vraiment?

Une étude récente publiée par Peter Hespel (Ketone ester supplementation blunts overreaching symptoms during endurance training overload), un chercheur en science du sport Belge qui travaille entre autres avec l’équipe professionnelle de vélo Quickstep et l’équipe de triathlon Uplace-BMC a démontré l’effet bénéfique de ce supplément sous forme liquide pour la récupération. Les sujets de l’étude ont effectué un camp d’entraînement intense de trois semaines pour simuler la charge et la durée d’une compétition comme le Tour de France. 9 sujets ont consommé le supplément de corps cétonique et 9 autres ont consommé un placebo. Les participants buvaient jusqu’à trois bouteilles par jour, soit une après chaque entraînement et une avant de dormir. Cela équivaut donc à 100 $ par jour en supplément! La troisième semaine du camp le groupe qui a consommé les corps cétoniques étaient capables d’effectuer une charge d’entraînement 15 % supérieure et ont poussé en moyenne 15 % de plus de watts lors d’un effort de contre-la-montre. Cela signifie que les participants qui ont consommé les suppléments de corps cétoniques étaient capables de mieux encaisser la grosse charge d’entraînement et de mieux récupérer après chaque entraînement.

À la fin de ces trois semaines, tous les participants avaient une réduction de leur rythme cardiaque maximal lors d’un effort maximal et sous-maximal, ce qui est normal suite à une longue période d’entraînement intense. Par contre, la réduction du rythme cardiaque était moindre chez les sujets qui ont consommé le supplément de corps cétonique, ce qui peut démontrer l’effet de ce supplément sur la récupération.

Related: Le débat des diètes: la diète cétonique

Il est évidemment nécessaire que plus d’études soient fait sur l’effet de ce supplément sur la récupération, mais cette étude est très intéressante puisqu’elle démontre que ce produit pourrait davantage être utilisé pour favoriser la récupération au lieu d’être utilisé comme source d’énergie lors d’un effort.

Il est important de mentionner que les athlètes ne suivaient pas une diète cétonique, mais plutôt une diète typique d’athlète d’endurance, soit beaucoup de glucides. La supplémentation en corps cétoniques est donc une façon intéressante de bénéficier des bienfaits procurés par ces substances sans devoir suivre une diète stricte et faible en glucides, puisque nos muscles ont besoin de glucides pour performer à haute intensité.

 

Report error or omission