Jan Frodeno

Cette semaine, Jan Frodeno, champion Olympique de 2008, double champion du monde Ironman et 70.3, a annoncé qu’il ne participera pas au championnat du monde Ironman dû à une blessure, plus précisément dû à une fracture de stress de la hanche. Cette annonce a surpris beaucoup de personnes étant donné que Frodeno venait de livrer une performance époustouflante au championnat du monde 70.3 en courant les 21.1 km en 1h06. Cette fracture à l’articulation sacro-iliaque, est une blessure assez rare chez les coureurs. Selon Dr. Kevin Vincent de la clinique médicale pour coureurs de l’université de la Floride, cette blessure affecte 1 à 4 % des coureurs. Cette blessure est généralement difficile à diagnostiquer étant donné que les symptômes ressemblent aux symptômes de plusieurs blessures. Il est donc possible que Jan Frodeno ressentait une douleur ou un inconfort à la hanche durant sa préparation pour le championnat du monde 70.3 mais que cette douleur n’était pas assez grande pour l’incommoder.

Related: Jan Frodeno withdraws from Kona

Est-ce que son demi marathon en 1h06 a été la goutte qui a fait déborder le vase ou peut-être a-t-il repris l’entraînement trop rapidement en préparation pour Kona. On ne le sait pas et on ne le saura probablement jamais. Toutefois, ce qu’on sait c’est qu’il devra prendre congé d’entraînement pour plusieurs semaines, voire mois. Généralement les docteurs demandent que le patient utilise des béquilles pour au moins une semaine ou deux pour enlever la pression sur la hanche et ensuite 6 à 8 semaines additionnelles sont nécessaires pour permettre à l’os de guérir.

L’impact sur le déroulement de la course

 Il est certain que l’absence de Frodeno va affecter le déroulement de la course au championnat du monde Ironman. On pouvait s’attendre à ce que Frodeno soit dans les pieds de Josh Amberger et au côté de Javier Gomez à la sortie de l’eau et qu’il impose un solide tempo dès le début du vélo pour durcir la course pour les moins bons nageurs comme Sanders et Kienle.

Frodeno aurait été motivé à fournir un gros effort en vélo pour empêcher (ou du moins nuire) le retour des uber cyclistes dont Sanders, Kienle et Wurf ainsi que pour faire mal aux jambes à ses plus grands compétiteurs comme Gomez et Lange.

Sans la présence de Frodeno au-devant du peloton de tête on peut s’attendre à un retour plus rapide du trio Sanders-Kienle-Wurf. D’autres compétiteurs devront donc durcir la course à sa place. On peut penser que Andrew Starykowicz sera motivé à pousser fort sur les pédales dès le début du vélo et étant un bon nageur, il pourrait nuire au retour du tri Sanders-Kienle-Wurf.

La différence entre Frodeno et Starky, cependant, est que Frodeno a montré cette année qu’il est capable de courir plus vite que Lange (il l’a démontré au Ironman Frankfurt) et même plus vite que n’importe qui, donc tous ses compétiteurs (Lange, Gomez, Sanders…) n’auraient pas eu le choix de répondre aux attaques de Frodeno en vélo pour s’assurer de débuter le marathon au côté du champion Olympique de 2008, tandis que le peloton de tête peuvent permettre à Starky de prendre de l’avance en vélo sans être trop inquiet.

Un moins bon spectacle?

En tant que fan du sport, on peut être très déçu de l’absence de Frodeno, d’autant plus qu’il venait de démontrer qu’il était en sublime forme. Toutefois, on peut tout de même s’attendre à une course excitante. Sanders va vouloir prendre sa revanche sur Lange. Gomez va certainement être aux devants de la course tout au long de la journée. Il va y avoir une grosse bataille parmi les « uber bikers » dont Wurf, Starky, Sanders et Kienle. Et plusieurs triathlètes pourraient nous surprendre, dont Braden Currie qui a remporté la bataille contre Gomez cette année au Ironman Cairns grâce notamment à un marathon tout juste sous la barre du 2h40. Il a aussi démontré qu’il est en super forme en natation, en sortant deuxième de l’eau au championnat du monde 70.3. L’année dernière, Currie avait été incommodé par une blessure (il avait marché sur un oursin quelques jours avant la course) et avait eu une crevaison en vélo. Donc si la chance est de son côté (ou si du moins il n’est pas aussi malchanceux que l’année dernière!), Braden Currie pourrait surprendre le monde du triathlon avec une superbe performance à Kona.

Bon rétablissement Frodo, à l’année prochaine!

Report error or omission