Amélie Kretz a remporté la championnat nord-américain Sprint CAMTRI de Sarasota en étant en contrôle durant toute la course. Elle a mené en natation et couru plus vite que toutes ses compétitrices. Sa dernière victoire était le 8 Mars 2015 à la Coupe Océanique Wollongong en Australie. Grâce à cette victoire elle a accumulé des points très importants en vue de sa qualification pour les Jeux Olympique de 2020.

Related: Canada steals the spotlight in Florida

L’Américaine Erika Ackerlund et l’Australienne Sophie Linn ont complété le podium. Les Canadiennes Kyla Roy et Laurin Thorne ont terminé respectivement 18ième et 21ième.

Chez les hommes, la course a été remportée par l’Américain Jason West grâce à un 5 km complété en 14 :52. Le podium a été complété par l’Allemand Lasse Nygaard-Priester, qui avait remporté le triathlon de Clermont la semaine précédente, et par l’Américain William Huffman. Les Canadiens John Rasmussen, Taylor Forbes et Martin Sobey ont terminé respectivement 9ième, 12ième et 13ième. Les Québécois Jérémie Briand, Thomas Windisch et Pavlos Antoniades ont terminé respectivement 14ième, 16ième et 17ième.

La première étape de la série WTS

On attendait tous avec impatience le début de la série WTS. Les Américaines étaient prêtes pour le jour J puisqu’elles ont monté sur les deux premières marches du podium. Katie Zaferes a remporté la course suivie de Taylor Spivey et l’Anglaise Jessica Learmonth. La Canadienne Joanna Brown a abandonné suite à une chute en vélo.

Related: The World Triathlon Series begins in Abu Dhabi

Chez les hommes, on s’attendait à une grosse performance de l’Espagnol Mario Mola et il n’a pas déçu. La seule personne qui a pu rivaliser avec Mola en course à pied fut le jeune Anglais Alex Yee, mais Mola a eu le dessus. L’Espagnol Fernando Alazar a complété le podium. Le Français Vincent Luis a terminé en cinquième position, un résultat plutôt décevant après sa brillante performance au Super League de Singapore. Il a été devancé au sprint pas son compatriote Léo Bergère. Le Canadien Tyler Mislawchuk a terminé en 11ième position. Il a écrit sur Instagram après la course : « l’année dernière j’avais terminé 11ième et j’étais très satisfait, cette année ce résultat n’est pas satisfaisant. » Alexis Lepage a terminé 45ième suite à une chute en vélo. Matthew Sharpe n’a pas terminé la course dû à une chue en vélo qui a causé un bris de dérailleur.

Le lendemain avait lieu le relai mixte. On a assisté à une bataille entre les États-Unis et l’Australie durant toute la course. Les Américaines Taylor Spivey et Katie Zaferes ont réussi à donner un avantage de quelques secondes à leurs compatriotes Américains mais ce ne fut pas assez pour remporter la course. L’Australien Jacob Birthwhistle et l’Américain Ellie Hemming se sont livré une bataille pour la première place, mais Birthwhistle était fort supérieur en course à pied. L’équipe de française était en bonne position pour compléter le podium mais ils ont terminé en quatrième position dû à une coûteuse pénalité. Le podium a été complété par l’équipe de la Nouvelle-Zélande. L’équipe Canadienne a terminé au 14ième rang.

Ironman 70.3 Bariloche

L’Américaine Haley Chura a remporté le 70.3 de Bariloche en Argentine. Elle a battu la favorite locale Romina Palacio. Le podium a été complété par l’Américaine Kelsey Withrow.

Chez les hommes, la course a été remportée par le Brésilien Santiago Ascenco grâce à une grosse performance en vélo. Le podium a été complété par l’Australien Tim Rea et l’Américain Justin Metzler.

Bariloche est situé dans la magnifique région de la Patagonie et est l’une des villes les plus visitées de l’Argentine. Le 70.3 de Bariloche est définitivement une course à ajouter à sa « bucket list ».

Report error or omission