Antoine Desroches. Photo: Jerome Bergeron.

La natation est une discipline complexe, il ne suffit pas de nager souvent et longtemps pour être bon, il faut avoir la bonne technique et être le plus efficace possible dans l’eau. Voici quelques conseils pour devenir un meilleur nageur.

  1. Analyser la technique

Il est difficile, voire impossible, d’améliorer sa technique si on ne se voit pas nager. La prochaine fois que vous irez nager, demandez à un ami de vous filmer. Vous pourrez donc regarder la vidéo plusieurs fois, le regarder au ralentit et décortiquer votre mouvement pour bien analyser votre technique.  Si vous pouvez faire une clinique technique de natation avec un entraîneur c’est encore mieux.

Voici le vidéo filmé par Bart Coaching de Swimsmooth Montréal lors d’une séance de technique : https://www.youtube.com/watch?v=puKf7dGs5PY

  1. Regardez des vidéos de natation

Après avoir analysé votre technique, prenez le temps de visionner des vidéos de natation sur Youtube. Cela va vous aider à mieux comprendre comment vous pouvez améliorer votre technique.

La nageuse Américaine Katie Ledecky: https://www.youtube.com/watch?v=3Ybjx2RucjM

Michael Phelps : https://www.youtube.com/watch?v=3ugLmlrUkMY

Sun Yang : https://www.youtube.com/watch?v=XvM3JYC–hM

  1. Prenez le temps de nager lentement

Pour bien améliorer sa technique il faut être capable de nager bien lentement. C’est Alex Sereno, l’ancien entraîneur de Katy Tremblay, qui m’a appris cela. En effet, c’est relativement facile d’avoir une bonne technique lorsque l’on nage à un bon rythme, mais lorsque l’on nage lentement, presque au ralentit, il est beaucoup plus difficile de maintenir le tronc droit et d’avoir un bon « catch » avec la main. Vous pouvez faire quelques 50 m ou même des 25 m en nageant très lentement, en pensant à votre technique et en comptant vos coups de bras.

  1. Nagez avec un band

Si j’avais à choisir un seul équipement à apporter sur le bord de la piscine, je choisirais mon band (élastique). Le band est un élastique que vous mettez autour de vos chevilles pour vous empêcher de kicker. Vous pouvez utiliser une vieillie trippe de vélo et la couper. En vous empêchant de kicker, le band vous force à avoir une bonne traction avec vos bras et un tronc droit. Également, contrairement au pull qui ne vous empêche pas complètement de kicker et qui vous ajoute de la flottaison, lorsque que vous nagez avec un band vos jambes ont tendance à descendre vers le bas et à se promener de gauche à droite. Vous devez donc faire un effort pour maintenir vos jambes à la surface et votre tronc droit.

  1. Nagez les 4 styles

La grande majorité des triathlètes nagent seulement le style libre étant donné que c’est le style que l’on utilise lors des triathlons. Par contre, nager les 4 styles peut grandement aider votre technique et efficacité au style libre. Par exemple, le papillon est très bon pour la force des épaules et du « core ». Le dos est excellent pour améliorer votre flexibilité des épaules. Étant donné que l’on est souvent courbé sur nos barres de triathlons et que l’on nage principalement le style libre, les triathlètes ont généralement peu de flexibilités des épaules donc nager le dos au début et à la fin des pratiques peut grandement améliorer votre souplesse. La brasse peut aussi aider à améliorer votre traction et votre sensation de l’eau; ce qu’on appelle souvent « the feel for the water ».

Report error or omission